Blagues de merde

Quand j'aurais un fils je l'appellerais Zalando pour qu'il fasse hurler les femmes de plaisir !

Une pute de cité c'est comme un bouteille de vin, elle commence dans les caves et elle termine chez les riches !

Dans un bar, un gars est assis et il lit sur l'écriteau :
"Biere : € 5,00"
"Sandwich au poulet : € 8,00"
"Masturbation : € 15,00"

Un peu méfiant, il regarde la serveuse derrière le bar, super mignonne, les yeux et les cheveux noirs comme une nuit brûlante.
Il hésite un peu, puis demande:
- Heu... les masturbations là, c'est toi qui t'en occupes ?

La fille roule un peu des hanches, le regarde langoureusement et répond d'une voix sensuelle :
- Oui c'est moi, beau gars...

- Bon, alors laves-toi bien les mains parce que moi je veux un sandwich au poulet !

Pourquoi les filles baissent-elles les yeux quand on leur dit "je t'aime" ?

Pour voir si c'est vrai !

- Maman, je crois que ma grande soeur fume.

- Mais non ! Pourquoi tu dis ça ?

- Parce que j'ai vu sur son portable que son copain la remerciait pour la pipe ...

Un jeune homme rentre dans un bar et commande 10 whisky, le barman intrigué demande l'âge au type :
- J'ai 18 ans !
- Ok, dis le barman, mais tu dois fêter quelque chose pour prendre 10 verres d'un coup ?
- Ouaip, je fête ma première pipe !
- Terrible ! 18 ans ! Une pipe ! Je t'offre le onzième !
- Non merci, c'est bon le goût est passé !

Une vierge et une prostituée sont sur un bateau. Le bateau coule, qui se noit ?

La vierge car elle a paniqué !

Spiderman aussi a les doigts qui collent après avoir fait un petit tour sur la toile !

Un avion de ligne tombe dans l'eau en plein Pacifique Sud. Trois survivants seulement : le pilote, un steward et une hôtesse. Ils s'accrochent aux débris qui flottent. Après avoir dérivé pendant une semaine, ils arrivent sur une île totalement déserte. Au bout de quelques jours, ils commencent à comprendre qu'ils ne seront jamais secourus. La vie s'organise. Ils se construisent une cabane. La nature généreuse leur fournit viande, fruits, eau fraîche. Ils sont beaux, jeunes...

Après 1 mois, l'hôtesse se décide à parler aux deux autres :

- Écoutez, nous sommes seuls... peut-être pour toujours. Nous nous sommes toujours respectés, nous avons notre intimité, tout est très chouette....Mais je sens que nous souffrons d'un certain manque. Je sais que vous n'osez pas en parler, alors je le dis moi-même : je suis d'accord. Il suffit de s'arranger, par exemple, toi les jours pairs, et toi les jours impairs. S'il y a le moindre problème, on en parle.

Enchanté d'avoir pu en parler et de s'être organisé, ils passent des semaines fabuleuses. Chacun à son tour, dans un respect mutuel et une attente exemplaire, l'un les jours pairs, l'autre les jours impairs .

Malheureusement, après deux mois, la fille attrape un virus foudroyant et en meurt...

Les deux autres sont vraiment tristes, mais la vie se réorganise entre eux deux...

Au bout d'un mois, l'un des deux s'adresse à l'autre :

- Écoute vieux, le temps passe, c'est dur pour toi comme pour moi. Alors autant en parler. Je suis jeune, je suis en manque, ça ne peut pas durer comme ça. Qu'est-ce que tu en penses ?

L'autre le remercie d'avoir osé en parler et tout de suite le rassure en lui disant que c'est la même chose pour lui.

- Tu penses comme moi alors ?

- Oui, je suis d'accord, et si ça ne va pas on en parle.

- D'accord, comment on fait ? C'est toi qui donnes jours pairs et moi qui donne les jours impairs ?

- D'accord, on essaie.

Ils passent des semaines formidables, mais un soir, l'un des deux dit à l'autre :

- Écoute, on a dit que si ça n'allait pas on en parlait. Eh bien je trouve que ça ne va plus. On est seuls, on est jeunes d'accord, mais ce qu'on fait me gène, c'est contre nature.

- Tu me rassures dit l'autre, j'allais aussi t'en parler. J'aimerais qu'on arrête. De toutes façons les sensations ne sont pas les mêmes qu'avant...

- Tu es d'accord alors ?

- Oui et toi ?

- Oui ...

- Bon ... on l'enterre alors ?

Un pretre va prendre une douche, il voit qu'il n'y a plus de savon, il va en chercher dans sa chambre sans se rhabiller. Il prend deux morceaux de savon un dans chaque main, il retourne à la douche et voit trois nonnes arriver... Il n'y à pas de place pour se cacher donc il se met contre le mur et fait la statue, les nonnes surprises de voir une statue si réaliste s'arretent!!! la 1ère nonne tire son sexe et surprit le pretre laisse tomber le savon. Oh! un distributeur de savon s'écrie la nonne, la 2ème tire aussi le sexe et il laisse tomber le second savon, la 3ème veut aussi essayer elle tire sur le sexe plusieurs fois sans résultat, elle continue de plus belle et soudain s'écrie, sainte mère il donne aussi le gel douche